Composants du système de suspension – Pourquoi le remplacement par paire est important

Svandiejen/ June 8, 2022/ Arnott Air Suspension, Arnott Europe

Les principaux composants d’un système de suspension pneumatique, les ressorts pneumatiques et les jambes de force pneumatiques, contiennent des manchons en caoutchouc. Le caoutchouc est un produit naturel sujet à l’usure et le manchon pneumatique est donc d’habitude le premier composant à s’user. Généralement, le caoutchouc va se dessécher et de petites fissures vont se former là où le manchon pneumatique roule continuellement de haut en bas sur le piston rotatif pendant le mouvement du ressort. Pendant une inspection du véhicule, il est recommandé de vérifier si les manchons pneumatiques présentent ces petites fissures et, si oui, de remplacer les ressorts pneumatiques pour éviter que les fissures donnent lieu à une fuite au fil du temps.

En moyenne, un ressort pneumatique de haute qualité devra être remplacé après six à dix ans. Les conditions extérieures, comme le climat, l’état de la route et l’abrasion constante due à la saleté et aux débris de la route, influencent également le fonctionnement et la durée de vie de ces composants de suspension pneumatique. Les températures plus froides rendent le caoutchouc plus rigide et moins flexible tandis que, avec la chaleur, le caoutchouc se dessèche plus vite. Les températures élevées et froides peuvent donner le coup de grâce à un manchon pneumatique déjà usé et le faire éclater.

La qualité est d’une importance cruciale lorsqu’il faut déterminer la durée de vie du produit. En plus du caoutchouc, d’autres composants comme les bagues de sertissage, les joints toriques et le matériau du piston sont également d’importants facteurs pour cela. Bien que des ressorts pneumatiques de deuxième monte bon marché puissent sembler identiques à première vue à la pièce d’origine, les différences peuvent être assez importantes ! Faire des concessions, comme utiliser du caoutchouc de qualité inférieure, des pièces de moins bonne qualité et/ou une moins bonne consolidation dans la conception du piston, peut déboucher sur une pression d’éclatement plus basse, un montage difficile, un confort d’amortissement altéré et plus de bruits, vibrations et rudesse (NVH, noise, vibration and harshness). Arnott veut garantir une conduite sûre avec des produits qui durent longtemps et choisit donc le caoutchouc de la plus grande qualité (Continental ContiTech) et d’autres composants de niveau 1 pour ses ressorts et jambes de force pneumatiques.

Lorsque le ressort/la jambe de force pneumatique est finalement usé, un remplacement par paire est hautement recommandé. Même si la fuite ne se produit qu’à un angle, il est tout de même recommandé de remplacer également l’autre côté. Le caoutchouc du ressort/de la jambe de force pneumatique du côté opposé a très probablement été exposé aux mêmes conditions et a donc été confronté à la même usure. Il existe donc une forte probabilité que le ressort/la jambe de force pneumatique de l’autre côté connaisse les mêmes problèmes dans un futur proche si le remplacement n’est pas effectué.

Le remplacement par paire est fréquemment conseillé pour les amortisseurs classiques pour éviter une différence dans l’efficacité de l’amortissement sur le même essieu. Cette différence de fonctionnalité d’amortissement entre une pièce neuve et une pièce ancienne existe également pour les jambes de force de suspension pneumatique. Si elles ne sont pas

remplacées par paire, la conduite et maniabilité et la stabilité du véhicule sont considérablement diminuées, ce qui pourrait entraîner un comportement routier imprévisible et des situations dangereuses.

Bien que le remplacement par paire n’est pas obligatoire pour la plupart des pièces Arnott, il reste fortement recommandé. Non seulement cela garantira un trajet confortable et sûr, mais cela évitera aussi probablement un autre rendez-vous à l’atelier.